Archives

Avril 2019 – Bulletin Exit n° 70

En janvier, Le Nouvelliste a publié une série de trois excellents articles sur la fin de vie. La journaliste Christine Savioz partait du constat que le nombre de membres de Valaisannes et Valaisans est en constante augmentation (2’577 fin 2017, 2’964 fin 2018) de même que celui des assistances au suicide (36 en 2017, 45 en 2018).
Si de plus en plus de Valaisans recourent au suicide assisté, on y apprenait également que la moitié des homes du canton interdisent cette pratique. Aux responsables des EMS reconnus d’utilité publique, nous souhaitons leur rappeler deux choses.
La première. En 2011, après le Tribunal fédéral, la Cour européenne des droits de l’homme a reconnu que…

Consulter l’intégralité du bulletin


Décembre 2018 – Bulletin Exit n° 69

Depuis le 28 avril dernier, nous nous efforçons avec envie et ferveur de continuer le travail de notre prédécesseur et d’y ajouter notre touche personnelle pour le bien de nos membres ainsi que de tous ceux qui oeuvrent au sein de l’association.
En effet, comme vous avez pu le voir lors de la dernière Assemblée générale, nous avons modifié notre logo qui se veut plus léger et moderne. Nous avons également travaillé, en équipe, sur notre nouveau site Internet qui verra le jour fin novembre et qui, nous le souhaitons, répondra à toutes vos attentes et vos questions. Par ailleurs, nous avons fait appel à une jeune graphiste pour restructurer notre bulletin…

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2018 – Bulletin Exit n° 68

Comme je l’ai annoncé lors de notre dernière assemblée générale de Genève le 27 avril dernier, je ne souhaite pas solliciter un nouveau mandat de président. Après 18 ans d’activité, je pense qu’il est temps pour moi de passer la main. Chacun le sait, il n’y a que les cimetières qui sont remplis de gens irremplaçables.
Je vous remercie de l’immense confiance que vous m’avez témoignée durant toutes ces années qui ont été passionnantes pour le développement de nos idées.
Notre association a maintenant droit de cité dans le paysage médico-social helvétique…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2017 – Bulletin Exit n° 67

Lors de notre Assemblée Générale du 29 avril 2017 à Genève, Mme Salima Moyard nous a présenté le projet de loi qu’elle a déposé avec 18 autres députés au Grand Conseil de Genève le 4 avril 2016. Cette loi a pour but de modifier la loi sur la santé pour garantir le droit au suicide assisté dans les établissements médicaux privés et publics et les établissements médico-sociaux genevois.
Le projet a été discuté par la commission de la santé dont une majorité propose de refuser l’entrée en matière. Elle estime qu’il vaudrait mieux « laisser le flou » que de légiférer dans ce domaine…

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2017 – Bulletin Exit n° 66

Nous remercions les membres de notre association pour leurs nombreux soutiens dans l’affaire genevoise « des frères contre EXIT Suisse romande ».
Notre secrétariat a reçu beaucoup de témoignages d’appuis par courriel et par téléphone. Des demandes de bulletin de versement pour des dons ont également été enregistrées afin de témoigner un soutien à notre défense juridique.
Nous avons encore enregistré de nombreuses nouvelles adhésions qui prouvent ainsi un soutien public et une prise de conscience de la valeur essentielle de l’autodétermination de chacun…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2016 – Bulletin Exit n° 65

Dans notre système juridique, la capacité de discernement d’un individu est présumée exister jusqu’à preuve du contraire. C’est à celui qui met en doute cette capacité d’en apporter la preuve.
Un médecin ne peut pas mettre en doute la capacité de discernement d’un patient sous prétexte d’une demande d’assistance au suicide.
L’appréciation de la capacité de discernement est définie par l’article 16 du Code Civil comme suit : « Toute personne qui n’est pas dépourvue de la faculté d’agir raisonnablement à cause de son jeune âge, ou qui n’en est pas privée par suite d’une maladie mentale, de faiblesse d’esprit, d’ivresse ou d’autres causes semblables est capable de discernement dans le sens de la présente loi » …

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2016 – Bulletin Exit n° 64

Depuis sa fondation en 1982, notre association EXIT ADMD Suisse romande a fonctionné selon les valeurs d’équité et de solidarité. Nous avons ainsi pu conserver des cotisations modiques, soit :
40.– CHF par année et
35.– CHF par année pour les membre à l’AVS/AI
Une assistance au suicide est par ailleurs gratuite pour nos membres ; c’est un service que nous offrons à nos adhérents qui sont dans une situation funeste.
Depuis deux ans, nous assistons à une situation qui pose question…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2015 – Bulletin Exit n° 63

Nous avons la grande chance d’être en Suisse où les directives anticipées sont reconnues et sont contraignantes pour le corps médical qui doit les respecter.
Les directives anticipées de notre association sont libellées comme suit : « Après mûre réflexion et en pleine possession de mes facultés, je soussigné(e) demande que soient considérées comme l’expression de ma volonté, les dispositions suivantes : que l’on renonce à toute mesure de réanimation, si mon cas est considéré comme désespéré ou incurable ou si, à la suite d’une maladie ou d’un accident, je devais être gravement handicapé(e) physiquement ou mentalement… »

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2015 – Bulletin Exit n° 62

L’année 2014 restera pour notre association une cuvée d’exception à marquer d’une pierre blanche.
Par rapport à 2013, nous avons augmenté le nombre de nos membres de plus de 10% et le 31 décembre 2014, nous avons atteint le chiffre record de plus de 20’500 adhérents.
Mais 2014 restera surtout exceptionnelle pour une autre raison et nous devons en remercier très chaleureusement Mme Janine Walz et M. William Walz ; grâce à leurs efforts, notre association a pu acquérir des locaux dans la limite des coûts autorisés par l’assemblée générale 2013…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2014 – Bulletin Exit n° 61

Merci Soeur Marie-Rose pour votre bienveillance à l’égard de l’association EXIT et merci pour votre prise de position qui a été publiée dans le « Matin Dimanche » du 29 juin 2014.
Votre engagement en tant qu’ursuline à Sion rend votre message d’autant plus remarquable qu’il va à l’encontre de la pensée théologiquement correcte. Votre position est donc suffisamment rare dans le milieu religieux pour mériter d’être soulignée et largement diffusée.
Vous acceptez selon les circonstances le recours à une potion létale et vous appelez au respect du choix de chacun…

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2014 – Bulletin Exit n° 60

Il est important de parler de votre adhésion à EXIT Suisse romande avec votre médecin traitant. Vous pourrez ainsi lui faire connaître votre philosophie de la vie et vos préférences thérapeutiques et cela même avant l’apparition d’une maladie grave. Vous pourrez ainsi percevoir ses réactions et comprendre s’il est prêt à suivre vos choix ultérieurs. Ce dialogue franc et ouvert est essentiel avant de rencontrer une situation médicale difficile ; il permettra d’éviter de se trouver en situation d’opposition et d’incompréhension.
Il n’est jamais trop tôt pour connaître les sentiments de votre médecin par rapport à votre association EXIT…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2013 – Bulletin Exit n° 59

Un médecin neuchâtelois a été condamné ce lundi 8 juillet à une amende symbolique de 500 francs dans une affaire de suicide assisté. Ce médecin a été appelé en urgence au chevet d’un homme de 89 ans qui avait tenté de se suicider et qui avait échoué dans sa tentative. Cet homme ne supportait plus les souffrances occasionnées par une maladie anorectale. En se basant sur l’anamnèse, les symptômes et les antécédents du patient, son médecin a déduit à une forte probabilité de tumeur anorectale. Le médecin a naturellement proposé au patient des investigations gastroentérologiques complémentaires que celui-ci a totalement refusées. Il ne souhaitait qu’une seule chose, une aide pour mourir…

Consulter l’intégralité du bulletin


Avril 2013 – Bulletin Exit n° 58

Le 18 janvier 2013, Monsieur Pierre-Yves Maillard, Chef du Département de la santé et de l’action sociale a publié dans la Feuille des avis officiels du canton de Vaud les directives d’application de l’article 27d de la loi sur la santé publique sur l’assistance au suicide en établissement sanitaire reconnu d’intérêt public.
Suite à l’opposition de principe de certains EMS (Etablissement médico-social) à toutes assistances au suicide dans leurs murs et suite à des situations de blocage, l’association EXIT ADMD Suisse romande a déposé une initiative populaire législative intitulée « Assistance au suicide en EMS ».

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2012 – Bulletin Exit n° 57

Le Président Dr Jérôme Sobel et les membres du comité de l’association EXIT Suisse romande ont pris acte du résultat de la votation du 17 juin 2012.
L’association n’a pas le sentiment que les Vaudoises et les Vaudois l’ont désavouée. Au contraire, sans notre initiative, comme l’a affirmé le Conseiller d’Etat, il n’y aurait pas eu de contre-projet !
Certes le contre-projet n’est pas celui que nous souhaitions, mais grâce au résultat de ce scrutin, pour la première fois en Suisse, le droit à l’assistance au suicide est inscrit dans la loi…

Consulter l’intégralité du bulletin


Mars 2012 – Bulletin Exit n° 56

Près de 3 ans et demi après le succès de la récolte des signatures, l’initiative populaire cantonale vaudoise souhaitée par l’association EXIT A.D.M.D. Suisse Romande pour l’assistance au suicide en EMS aura probablement lieu en juin 2012, mais ce n’est pas encore sûr !
Rarement le gouvernement vaudois aura autant tardé avant de soumettre une initiative au vote de la population. Sous la pression de nos opposants, un contre-projet a été élaboré par les autorités pour faire diversion et semer la confusion dans les esprits. L’initiative de l’association EXIT souhaite faire valoir l’autodétermination sans entraves pour nos membres en EMS…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2011 – Bulletin Exit n° 55

Le 15 juin 2011 le conseil d’état vaudois a répondu à une interpellation de Madame Véronique Hurni déposée au grand conseil le 15 mars.
Cette députée a dénoncé le cas d’une malade, membre de notre association, qui a dû quitter le CHUV pour mourir à domicile afin d’obtenir l’assistance au suicide qu’elle réclamait. La dame a laissé un écrit, datant du jour de sa mort, où elle déplore l’attitude de certains médecins du CHUV qui n’ont cessé de la harceler pour la faire changer d’avis, sans aucun respect de sa liberté de choix…

Consulter l’intégralité du bulletin


Mars 2011 – Bulletin Exit n° 54

L’assistance au suicide n’est pas punissable en Suisse si celui qui la pratique n’a aucun mobile égoïste selon l’article 115 du Code Pénal Suisse. L’assistance au suicide consiste à mettre à disposition de celui qui veut mourir, les moyens de le faire sans souffrance ; c’est lui-même qui devra faire le geste mortel qui lui permettra de quitter cette vie. Nous avons donc la possibilité d’aider quelqu’un de très atteint s’il est encore capable de s’autodélivrer en buvant une potion ou en déclenchant l’ouverture d’une perfusion.
Si la personne est trop atteinte et ne peut plus faire elle-même le geste ultime, l’art. 114 du CPS nous dissuade de le faire à sa place…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2010 – Bulletin Exit n° 53

Depuis un an, le temps était à l’orage entre le Conseil Fédéral et les organisations d’aide au suicide. Le Département Fédéral de Justice et Police de Mme Widmer Schlumpf avait prévu soit de durcir l’application de l’article 115 du code pénal pour rendre l’assistance au suicide plus difficile, soit d’interdire purement et simplement les organisations d’aide au suicide.
Nous avons été parmi les premiers à dénoncer publiquement ce démantèlement des acquis humanistes et cette tentative liberticide soutenue par des milieux religieux.
La presse a relayé notre point de vue…

Consulter l’intégralité du bulletin


Mars 2010 – Bulletin Exit n° 52

Les propositions du Conseil Fédéral d’adopter une restriction législative avec modification de l’article 115 du code pénal suisse ou d’interdire purement et simplement toutes les formes d’assistance organisée au suicide seront combattues par les associations EXIT ADMD Suisse Romande et EXIT Deutsche Schweiz.
L’Académie Suisse des Sciences Médicales, après un examen minutieux du nouveau projet, a décidé de le rejeter également car il ne résout pas les problèmes existants et il est contraire à l’opinion et aux attentes d’une grande partie de la population…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2009 – Bulletin Exit n° 51

Le Conseil Fédéral a amorcé le 16 juin un conflit politique avec les associations pour le droit de mourir dans la dignité. A cette date il a publié un communiqué de presse pour indiquer qu’il a mené une première discussion sur l’assistance au suicide organisée.
Deux options sont à l’étude : L’adoption de restriction législative d’une part, et l’interdiction des organisations d’assistance au suicide d’autre part. Les avis étant partagés au sein du collège gouvernemental sur cette question éthique, le Conseil Fédéral a décidé d’envoyer en consultation un projet prévoyant différentes solutions…

Consulter l’intégralité du bulletin


Mars 2009 – Bulletin Exit n° 50

Votre comité a pris la décision audacieuse de lancer une initiative populaire cantonale vaudoise en faveur de l’assistance au suicide en EMS. Grâce à nos 6’000 membres vaudois et avec l’appui d’un grand nombre de sympathisants non membres de notre association, nous avons atteint l’objectif de déposer plus de 12’000 signatures à la Chancellerie vaudoise. Un très grand merci à tous pour votre mobilisation réussie.
Ce succès renforce grandement le poids politique de notre association dont l’avis devra être pris au sérieux dans les discussions futures.
Ce succès va bien au-delà du seul canton de Vaud…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2008 – Bulletin Exit n° 49

L’assistance au décès traite de l’assistance au suicide et de l’euthanasie active directe.
Suite aux polémiques déclenchées par l’association DIGNITAS, plusieurs motions et initiatives parlementaires ont été déposées pour contrôler toutes les organisations d’assistance au suicide en Suisse. Certains de nos opposants cherchent clairement à rendre notre pratique de l’assistance au suicide plus difficile et d’autres souhaitent même une remise en question de l’article 115 à plus long terme.
Nous avons été priés d’envoyer notre comptabilité à la commission des affaires juridiques du Parlement, ce qui ne nous pose pas de problème particulier vu la transparence de notre association…

Consulter l’intégralité du bulletin


Mars 2008 – Bulletin Exit n° 48

Depuis plusieurs années le comité a reçu des propositions individuelles de nos membres pour des modifications ponctuelles des statuts de notre association. Notre comité a souhaité une mise à jour globale de ceux-ci qui soit conforme à l’évolution de la législation et qui tienne compte de l’évolution de la société en général et du nombre de nos membres en particulier. Une commission de révision des statuts composée de Messieurs Bise, juriste, Maître Narbel et Maître Reich s’est attelée à ce travail considérable et elle mérite nos remerciements. Vous avez reçu avec la convocation de l’Assemblée générale la nouvelle version de nos statuts qui nous permettront de continuer à bien fonctionner à l’avenir…

Consulter l’intégralité du bulletin


Septembre 2007 – Bulletin Exit n° 47

L’arrêt du Tribunal Fédéral du 3 novembre 2006 concernant une demande de remise sans ordonnance de Pentobarbital de sodium à un membre de l’association Dignitas atteint de trouble psychiatrique sans maladie organique constitue une clarification bienvenue.
Le TF confirme le caractère obligatoire d’une ordonnance médicale pour obtenir la potion mortelle conformément à l’ordonnance de l’Institut Suisse des produits thérapeutiques sur les stupéfiants et les substances psychotropes et conformément au droit international accepté par la Suisse en juillet 1996…

Consulter l’intégralité du bulletin


1982-2007 : 25 ans de l’association Exit

Le 23 janvier 1982, 20 personnes créaient l’association EXIT A.D.M.D. Suisse romande. Très rapidement, les adhésions atteignaient 1000 membres, puis progressaient régulièrement pour atteindre 13’500 membres en 2007. Si autant de personnes se sont engagées pour défendre les idées d’EXIT, c’est qu’elles se reconnaissent dans son principe fondateur et dans son action. Le principe, c’est le droit de chacun et chacune de choisir la manière dont il veut vivre ses derniers instants, lorsqu’il ou elle est confronté à une souffrance irréductible ou à une perte de qualité de vie qui porte atteinte à ce que l’individu estime être une existence digne. L’action, c’est de faire en sorte que ce droit théorique puisse s’exercer réellement en mettant à disposition des personnes qui le demandent les moyens de s’en aller selon leur choix. C’est à la personne qui souffre et à elle seule que revient cette décision ultime et non à une quelconque autorité, médicale, religieuse ou politique. A cet exercice de la dignité humaine répond le choix d’une fraternité humaine qui permet de réaliser cette volonté…

Consulter l’intégralité de cette édition spéciale